Renégocier son prêt immobilier

Facebooktwittergoogle_pluslinkedintumblrmailby feather




Avec la baisse des taux, l’argent n’est pas cher. C’est l’occasion de renégocier ou faire racheter votre prêt immobilier. Attention toutefois l’opération est parfois lourde et pas toujours aussi rentable qu’elle n’y parait.

 

Pourquoi renégocier son crédit immobilier?

Entamer une renégociation ou un rachat de son crédit immobilier vise à obtenir une diminution du taux de son prêt pour :

  • réduire le montant de ses mensualités pour le reste de la durée de remboursement
  • ou réduire sa durée de remboursement en conservant les mêmes mensualités.

Il est alors important de bien faire la différence entre renégociation de prêt avec son  banquier et rachat de crédit. En effet, dans le premier cas, l’emprunteur n’a pas à faire face aux indemnités de remboursement anticipé (IRA), ni aux frais de nouvelle garantie (il devra néanmoins s’acquitter des frais de dossier qui s’élèvent de 500 et 800 euros en moyenne).

 

Les conditions de renégociation ou de rachat

Pour que l’opération soit rentable, il est nécessaire que plusieurs conditions soient réunies :

  • L’écart entre le taux initial et le taux actuel doit être au minimum de 1 point.
    Si votre prêt a été contracté avant Décembre 2013, vous êtes presque à coup sûr dans ce cas. Rien qu’entre décembre 2013 et mars 2015, les taux moyens des prêts ont reculé de 0,97 point dans l’ancien, à 2,11%, selon les données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, et de 0,92 point dans le neuf, à 2,30%.
  • Le capital restant dû minimum doit s’élever au minimum de 50 000 euros en fonction du courtier (ex: Cafpi). D’autres estiment ce montant minimum à 70 000 euros comme Meilleurtaux.com. N’hésitez pas à consulter plusieurs courtiers selon votre cas.
  • La durée restante de remboursement doit être conséquente. Pour que le gain financier de la renégociation ou du rachat soit supérieur aux frais engendrés.

 

Comment renégocier son prêt immobilier

Tout d’abord, contactez votre banquier afin de savoir s’il est ouvert à une renégociation de crédit et dans quelles conditions. Renseignez-vous notamment sur les frais de dossier que cela générerait.

S’il n’est pas ouvert, partez à  la concurrence pour obtenir un rachat ou mandatez un courtier en crédit immobilier pour le faire. Ces professionnels connaissent la politique commerciale de chaque banque sur le bout des doigts et ont toutes les cartes en main pour vous décrocher le taux de financement le plus bas.

 

Frais de renégociation de prêt immobilier

Renégocier un prêt immobilier avec son banquier peut engendrer des frais de dossier sur lesquels il faut se renseigner avant toute prise de décision.

Un rachat de crédit, génère d’autres frais comme les fameux frais de remboursement anticipés réclamés par l’établissement bancaire du crédit original. Il ne faut pas non plus oublier les diverses assurances inhérentes à tout crédit immobilier, ainsi que les garanties (crédit logement, hypothèques, privilèges de prêteur de deniers)

A cela peuvent encore s’ajouter de frais de courtage pour ceux qui se sont adressés à des courtiers en crédits. Certains professionnels ne font rien payer si vous les contactez via leur site Internet ou par téléphone. C’est le cas de Meilleurtaux.com qui, dans ces deux cas de figure, se contente de la commission que lui verse la banque (1% du capital emprunté) en tant qu’apporteur d’affaires. En revanche, si l’emprunteur passe en agence, il devra s’acquitter d’honoraires.

Cafpi quant à eux font payer des honoraires à leurs clients, quel que soit le mode de contact choisi. Ils correspondent en général à 1% du montant du prêt, dans la limite de 500 euros pour un prêt d’accession sociale (PAS).

Vous devez prendre en compte le gain mais aussi les coûts avant de finaliser votre renégociation ou votre rachat. Par exemple, ceux qui désirent vendre leur bien rapidement n’ont pas intérêt à faire racheter leur crédit. En effet, cette opération engendre souvent des frais de remboursement anticipé, plafonnés à 3% du capital restant dû avant remboursement, qu’ils n’auraient pas le temps d’amortir.

 

Au bout du compte…vous avez intérêt à étudier vos prêts de près!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedintumblrmailby feather

1 Comment

  1. Merci pour votre article, savez-vous qu’il existe une campagne de sensibilisation sur les erreurs de prêts bancaires ?
    Si vous avez un prêt immobilier, ou clôturé depuis moins de 5 ans, Vérifiez vos droits face aux banques car 7 dossiers sur 10 sont erronés !! Faites valoir vos droits et récupérez votre argent !
    Jetez un œil à ce site, en 10 minutes vous aurez une info très riche de la part du Patron de l’AFUB ( Association Française des Usagers des Banques )
    http://www.toujourspret.fr/etude

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*